Colonoscopie

Coloscopie ou colonoscopie? Ce qu’il faut savoir

Coloscopie ou colonoscopie?

Tu sors d’un rendez-vous avec ton médecin, et il t’a planifié un rendez-vous pour une coloscopie la semaine prochaine. Tu te demandes en quoi consiste la colonoscopie et pourquoi cette intervention est pratiquée? Apprends alors tout ce dont tu as besoin de savoir sur la colonoscopie avant d’en avoir une!

Qu’est-ce qu’une coloscopie?

Bon. Réglons une chose avant tout : dit-on une coloscopie ou colonoscopie? Eh bien, les deux sont possibles!

Une coloscopie permet au médecin de voir à l’intérieur du côlon et/ou le rectum grâce à un endoscope (aussi appelé coloscope), une caméra avec une lumière. Il est plus facile de voir à l’intérieur des conduits du côlon lorsque celui-ci est gonflé, alors le médecin introduit de l’air à l’intérieur de celui-ci pendant l’examen.

Il existe aussi la coloscopie virtuelle, qui permet d’observer le revêtement du rectum et du gros intestin (côlon) grâce à la tomodensitométrie ou de l’imagerie par résonance magnétique. Cette méthode n’est toutefois par toujours offerte dans les cliniques.

Il faut également faire la distinction entre la coloscopie courte et longue. La colonoscopie courte insère un tube flexible jusqu’au rectum, tandis que la colonoscopie longue insère le tube jusqu’au côlon.

Pourquoi fait-on une coloscopie?

La coloscopie est pratiquée pour de nombreuses raisons.

Premièrement, il est possible de faire une coloscopie en cas de sang dans les selles, d’une anémie, de douleurs abdominales ou de changements du transit intestinal (diarrhée ou constipation).

Deuxièmement, on peut faire une coloscopie pour voir s’il y a de l’inflammation en cas de doute pour la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse. Ce sont deux maladies inflammatoires de l’intestin pouvant être diagnostiquées avec une coloscopie.

Troisièmement, on peut également passer une colonoscopie après avoir reçu des résultats jugés anormaux par ton médecin, par exemple des analyses de selles ou une tomodensitométrie.

Finalement, la colonoscopie est utilisée pour le dépistage du cancer colorectal ou de polypes. En effet, la colonoscopie est un test de plus en plus commun passé sur les 50 ans et plus à titre préventif du cancer. Les personnes avec un historique familial de cancer colorectal devraient passer ce test à partir de l’âge de 40 ans.

  • La coloscopie est l’outil de prédilection pour le diagnostic précoce de la maladie!

Le cancer colorectal est l’un des plus mortels et le diagnostic précoce améliore les chances de survie. La question ne se pose plus : on fait le test! Malheureusement, il y a encore de la réticence face à l’intervention. Une coloscopie est également faite en cas de suivi de cancer du côlon.

Quelles sont la préparation et la durée d’une coloscopie?

Pour te préparer à une coloscopie, tu devras suivre quelques étapes. Comme tu peux t’en douter, tes intestins devront être vides lors de l’intervention. Pour ce faire, ton médecin te prescrira un laxatif et peut-être même une diète particulière dans les jours précédents la coloscopie. De plus, il se pourrait que tu doives cesser certains de tes médicaments. Il te faudra aussi un accompagnateur le jour J! Puisque l’examen se fait sous sédatif, tu ne pourras pas conduire après l’intervention, ni 24 heures suivant celle-ci.

La durée de la coloscopie dépend de si elle est courte ou longue. En effet, la courte ne dure qu’environ 15 minutes, tandis que la longue est environ 45 minutes.

Comment se passe une coloscopie?

Une coloscopie se fait toujours en clinique, à l’hôpital ou dans le bureau de ton médecin. On te mettra une ligne intraveineuse, qui te fournira un sédatif, un antidouleur et un antibiotique.

Pendant l’examen, il est également possible que ton médecin enlève des polypes ou qu’ils fassent des biopsies.

En effet, par mesure de prévention, les médecins peuvent enlever des polypes qui sont des masses de chairs (ressemblant à des verrues…) attachées à la paroi interne du gros intestin.

Ton médecin peut également choisir de faire une biopsie (un prélèvement de tissu), s’il le juge nécessaire.

Est-ce qu’une coloscopie fait mal?

Lors d’une coloscopie, tu n’es supposé ressentir de la douleur, grâce à la sédation et l’antidouleur administrés par intraveineuse. Ne t’en fais pas, même si ton médecin enlève des polypes ou fait un prélèvement, l’intervention reste indolore!

  • Par contre, après l’intervention, tu pourrais ressentir quelques inconforts. En effet, tu pourrais avoir des crampes abdominales et des gaz.

    C’est tout à fait normal puisque le médecin a envoyé de l’air dans le côlon lors de l’examen. Normalement, tu devras rester à l’hôpital d’une à deux heures à la suite de ta coloscopie.

Quelles sont les possibles complications d’une coloscopie?

Comme toute intervention, il existe certains risques et complications liés à la coloscopie.

Tout d’abord, il est possible que tu fasses une réaction allergique au sédatif.

Lors de l’intervention, il y a un risque minime de perforation du côlon.

Même s’ils sont plutôt rares, il y a un risque d’hémorragie après l’intervention. La plupart du temps, les saignements s’arrêtent d’eux-mêmes et ne nécessitent pas d’autres interventions médicales.

  • Finalement, contacte ton médecin si tu as des douleurs abdominales sévères ou persistantes après l’examen, des vomissements, de la fièvre ou des saignements importants du rectum!

Tout compte fait, la coloscopie, qu’elle soit courte ou longue, est utile autant en termes de prévention que pour poser un diagnostic. Celle-ci est pratiquée par un médecin qualifié et les risques et complications à la suite de celle-ci sont faibles.